MuntPunt à Bruxelles

Vandaag bezoeken we de MuntPunt,

 en langue de Molière : Aujourd’hui nous visitons le MuntPunt.

C’est quoi le MuntPunt ? C’est une bibliothèque, un centre de documentation, selon leurs mots c’est même un point de rencontre, un lieu de partage. C’est sûr que dit ainsi ça fait rêver. Pourtant vu de l’extérieur, le bâtiment n’avait rien d’aguicheur.

On dirait plus un rubik's cube unicolore qu'autre chose non ? 
On dirait plus un rubik’s cube unicolore qu’autre chose non ?

 

Mais en entrant, l’effet “Ouaouh” est garanti. On sait qu’on est dans un lieu résolument moderne qui va nous en mettre plein les yeux. L’accueil est situé dans un grand hall lumineux, j’ai toujours été favorable à un poste d’accueil bien identifiable. On demande donc si il est possible de visiter et c’est avec en français avec un accent flamand qu’on nous répond que oui bien évidemment, l’entrée est libre.

Mais comme on s’en rendra compte rapidement une grande partie du fonds est en néerlandais. C’est que le gouvernement finance la structure, car le MuntPunt est aussi un lieu de promotion.

Ce qui nous a avant tout attiré c’est la modernité des lieux, des différents espaces.

 

L’autonomie des lecteurs est mise en avant avec cet automate de retour, il est muni d’un tapis roulant qui amène les documents (on ne sait pas où en fait, soit dans les étages, soit dans une salle de rangement, soit au paradis des livres…).

 

 

 

C’est orange, et c’est joli. De nombreuses places assises permettent de choisir son moment et son mode de lecture.  Les enfants ont l’air d’apprécier la liberté qui leur est accordée et on les a vu très travailleurs ! Comme ce Pitchoun qui fait du coloriage virtuel, tandis qu’à gauche des parents et leurs enfants apprennent sur des jeux éducatifs. Au MuntPunt livres et multimédia font un très beau mariage.

Parlons maintenant signalétique, cette bibliothèque est une bonne élève.  Selon moi une bonne signalétique est celle qui ne se voit pas mais qui est disponible dès qu’on en a besoin. Elle ne vient pas à nous, le mouvement est autre.

Ici on voit les automates de prêt, la signalétique thématique en petites icônes sobres et claires, ainsi qu’un plan des différents espaces. Ce qui est appréciable c’est l’uniformité.

A titre de comparaison, au secteur jeunesse de la bibliothèque francophone des Riches Claires, à quelques pas seulement, voilà ce que cela donne :

La plume du Macareux décline toute responsabilité suite aux nausées et migraines résultant de la la vision de cette signalétique.
La plume du Macareux décline toute responsabilité suite aux nausées et migraines résultant de la la vision de cette signalétique.

La mise en valeur des collections est également très intéressante. Sur les tables de nouveautés, un visuel de l’ouvrage indique quand il est emprunté. Il est ainsi en quelque sorte toujours présent, cela peut donner l’envie d’aller le réserver par exemple. Des petits espaces expos mettent un thème à l’honneur. Entre les espaces de détente, de travail, les rayonnages, les espaces expos, les présentoirs de nouveautés, on a de quoi faire.

Bien sûr, on se doute que pour mettre en place tout ça il faut un gros budget. Mais rien ne nous empêche de piocher quelques bonnes idées, notamment sur la signalétique ou le visuel pour les nouveautés sorties. En revanche deux choses nous ont dérangé. Les toilettes sont payantes (50 cts), ainsi que le prêt de jeux de société (2€ la semaine). C’est peut être la seule ombre au tableau. Mais si vous passez par Bruxelles, n’hésitez pas à y faire un tour !

 

Infos pratiques :

Monnaie 6, 1000 Bruxelles / info@muntpunt.be / https://www.muntpunt.be/

Pour les néerlandophones  (mais quand on maîtrise l’anglais ou l’allemand on comprend l’essentiel), voici leur rapport annuel de 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *