La bibliothèque du Centre belge de la bande dessinée

Bruxelles partage avec Angoulême le titre de capitale européenne de la BD, ça tout le monde en convient. En visite à Bruxelles, on ne peut y couper. Librairies dédiées, façades recouvertes de fresques que peuplent tous nos héros d’enfance, gadgets en tous genres vendus partout… La BD est partout.

Et le musée de la BD vaut forcément le détour quand on est un adepte du genre. Mais au rez-de-chaussée du bel immeuble art nouveau, nous avons surtout fait une jolie découverte : une véritable bédéthèque.

Elle est scindée en deux salles : une salle de lecture et une bibliothèque d’étude. Malheureusement pour nous, la bib d’étude était fermée a ce moment là. Mais à en croire le flyer de l’entrée, elle vaut son pesant d’or. Exceptionnellement riche en BD de tous genres (environ 55 000 albums), elle possède également un fonds très important de littérature grise, de périodiques, d’études, en somme de quoi nourrir n’importe quelle recherche sur le sujet.

La salle de lecture est un havre de paix pour qui veut paresser dans les poufs avec son héros préféré. Et il y a le choix, pour tout le monde. Imaginez : 15 000 albums en français et néerlandais, et 3 000 dans 40 langues (hindi, tamoul, arabe, khmer…). Trêve de chiffres, il faut venir pour se rendre compte. Personnellement je n’avais d’yeux que pour le lieu. Le mobilier est superbe, de style « art nouveau » toujours.

Au plafond se balance un Marsupilami et des figurines de héros servent de serre-livre.

Les couvertures souples des BD
Les couvertures souples des BD

On ne peut pas emprunter, seulement lire sur place, et par conséquent c’est une bibliothèque payante (50 cts pour la salle de lecture, 1.50 euros pour la bibliothèque d’étude) — mais avec votre billet du musée vous pouvez entrer.

J’ai remarqué quelque chose que je n’avais jamais vu en France : nombre d’albums avaient une couverture souple, et prenaient par conséquent beaucoup moins de place que leurs homologues a la couverture rigide (et valent moitié moins aussi, vérification faite).

L’originalité de la bibliothèque tient aussi de sa mise en rayons. Ici peu de bacs à livre, pour le plus grand bonheur de Macareux (il a des idées très arrêtées là dessus). La plupart des albums sont rangés sur des rayonnages et on les cherche par leur dos et non par leur couverture. On aime ou on aime pas mais en tout cas c’est très beau à voir !

J’aurais aimé en dire plus mais nous avions eu la bonne idée d’aller la visiter dix minutes avant la fermeture… On ne nous refera pas. De passage à Bruxelles, amoureux ou non de la BD, n’hésitez pas !

Infos pratiques :

Centre Belge de la Bande Dessinée – Musée Bruxelles
Rue des Sables 20
1000 Bruxelles
Tél. : + 32 (0)2 210 04 35
bib@cbbd.be

Ouverte de 10h à 18h

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *