Isabelle V., Bibliothèque dans le 79

Isabelle V, bibliothécaire dans le 79

Voici ma contribution à votre questionnaire. Pour ma part bibliothécaire à multiples missions (régisseur, responsable une médiathèque de quartier 1 journée 1/2 par semaine + accueils, permanence à la médiathèque centrale et missions numériques (du dépannage info de base à la mise en place d’un programme d’utilisation et de formation des tablettes dans les animations …). Le tout en médiathèque municipale.

Ravis de te lire Isabelle ! En quelques lignes on voit bien que tes journées doivent être très chargées et c’est vraiment sympa d’avoir pris le temps de nous répondre. 

Q : Quelles sont pour vous les trois qualités d’un bibliothécaire ?
R :  A mon avis un bibliothécaire est comme tout le monde avec ses goûts, ses opinions. Sa première qualité doit donc d’être capable de faire abstraction de ça et de conseiller sans aucun jugement les différents lecteurs. De ce fait c’est aussi d’être humble et d’accepter, comme tout être humain lambda, de ne pas tout savoir, ne pas tout connaitre et de ce fait n’avoir aucun scrupule à avouer son absence de connaissance ou son incompétence dès lors qu’il propose une solution à son usager (le réorienter vers un autre organisme ou service, demander un délai pour traiter la demande et trouver la réponse…). En second point, il faut être capable d’énormément d’adaptabilité, les missions, les postes et les conditions de travail en un même lieu évoluant sans cesse et le public également (surtout quand on travaille sur plusieurs structures : ce qui est valable dans l’une ne l’est pas nécessairement dans l’autre)

Et un point qui n’est pas en soi une qualité professionnelle mais une chose très importante à ne pas négliger selon moi c’est l’aspect physique du travail. Entre les troubles musculo-squelettiques et les douleurs dorsales, nombreux sont ceux qui ont des douleurs chroniques ; Or la vision première qu’ont les personnes extérieures à notre métier est que c’est un métier facile dans lequel on est juste assis derrière un bureau/banque d’accueil, la plupart, et c’est normal ignore qu’il faut bouger régulièrement des chariots entiers de livres, éventuellement selon les structures les transporter d’une bib à l’autre pour honorer leurs réservations (navette ou pas il faut toujours quelqu’un pour porter les livres), déménager du mobilier pas toujours sur roulettes pour organiser des accueils ou des animations…

C’est très intéressant. Au début c’était difficile pour moi (Macareux) d’accepter que je ne sache pas quelque chose. J’avais honte de dire : « je ne connais pas ce livre désolé, c’est qui Baudelaire ? Un rappeur américain ? ». J’exagère sur l’exemple, mais j’ai su peu à peu comprendre que mon travail n’était pas d’être une encyclopédie mais un professionnel de l’information, un médiateur du savoir. Nos visions sont assez proches, également en ce qui concerne l’aspect physique (le public nous voit souvent au prêt et en déduit que nous sommes assis toute la journée), et l’adaptabilité importante. 

Q : Si vous échangiez pour une semaine votre place dans une bibliothèque d’un autre pays ?
R : Vu que je ne parle que français ça limite les opportunités mais le Canada pourrait être sympa je pense

Q : Quel est le moment que vous appréciez le plus dans votre quotidien professionnel ?
R : Chaque jour étant différent c’est compliqué. J’aime autant mettre en place un projet avec mes collègues et le voir prendre forme que réfléchir avec les enseignants à ce que l’on pourrait mettre en place pour que les enfants s’éclatent en venant à la bibliothèque. En règle générale, étant en poste sur 2 structures, j’apprécie très simplement mes temps de présence dans ma bib de quartier qui me donnent l’impression de faire un autre métier bien qu’au final ce soit le même bien entendu. C’est juste que le relationnel avec les usagers se fait différemment et que c’est un aspect que j’apprécie avec les accueils en règle générale (même s’il faut reconnaitre que c’est en général un savant mélange de plaisir, d’échanges, de rires, et de fatigue)

Q : Si vous deviez installer un espace insolite dans votre bibliothèque ? (un trampoline, une salle de jeu, un bar… vous avez toute liberté  et un budget illimité !)
R : Plus que le budget illimité c’est l’espace qui me manque cruellement. Ce qui pourrait être agréable c’est d’avoir en plus de l’espace bibliothèque classique un espace cosy et un peu à l’écart pour que les parents puissent se poser avec boisson chaudes ou fraîches  et discuter entre eux, qu’ils puissent construire ou poursuivre des relations de quartier ou de voisinage en ce lieu pendant que les enfants profitent des livres à leur rythme. Ils pourraient aussi s’y entraider pour des problèmes de papier, ou discuter en langues étrangères ou tricoter ou dessiner enfin passer un moment pour eux dans un espace ou leur enfant n’est pas dans une garderie et peut les rejoindre à tout moment mais en étant indépendants chacun de leur côté.  

Tricoter c’est l’action d’appliquer trois cotes sur un livre non ? 

Q :  Manger, boire, parler dans la bibliothèque, pour ou contre ?
R : C’est un peu comme le téléphone tant que tout reste dans une certaine mesure je n’ai pas d’avis tranché. Le problème c’est que le curseur de mesure n’est le même pour personne. Donc pour la sauvegarde des collections et la propreté des espaces je dirais contre la nourriture et les boissons sucrées. Rien contre des bouteilles d’eau (qui peuvent aussi créer des dégâts malgré tout) et les en-cas emballés que les usagers peuvent manger sans toucher directement la nourriture.

Q : Quelle bibliothèque (réelle ou imaginaire) vous fait rêver ?
R : La bibliothèque dans la Belle et la Bête. La Bibliothèque Médicis

Q : Si vous deviez implanter une bibliothèque dans un lieu insolite ?
R : Dans un arbre pour tomber dessus par hasard lors d’une balade en forêt

Q : Pour vous, quel personnage réel ou de fiction ferait un excellent bibliothécaire ?
R : Joëlle Mazart alias « Pause café » l’assistante sociale au grand cœur

Q : Si vous deviez vivre dans un livre, un univers ?
R : Pour tous les souvenirs d’enfance qui y sont liés le club des 5, en plus si ma mémoire est bonne le père de Claude (Claudine) a un bureau rempli de livres.

Q : Vous devez faire une animation culturelle dans votre bibliothèque, qui aimeriez-vous voir venir ? Quel auteur, groupe de musique, peintre…
R : En auteurs pour adultes il y en a plusieurs : Pour mon plaisir personnel et celui de mes fans de polar je dirai Nicolas Lebel, Olivier Norek, Jérôme Camut et Nathalie Hug.   Pour les fans de romans non polar je dirai Marie-Bernadette Dupuy, Leila Slimani,

Côté jeunesse je dirais : le binôme Mickaël Escoffier et Kris Di Giacommo et le binôme Nathalie Sommers et Lydie Baron dont j’aime beaucoup les albums. Je trouve que ces duos fonctionnent à merveille

Et un spectacle de la troupe Teatralala

Q : Racontez-nous une anecdote amusante sur votre bibliothèque !
R :  Un samedi j’entends de l’escalier qui mène à ma bibliothèque, un pépiement présageant l’arrivée d’un bout de chou pas bien grand mais qui a l’air de savoir ce qu’il veut.  Je reconnais une pitchounette et sa maman qui sont venues se renseigner pour une inscription une semaine auparavant. A peine arrivée, la petite court vers l’espace des petits, farfouille dans les bacs, fait des piles. Sa maman et moi nous occupons de l’inscription et nous amusons de l’émerveillement de la puce qui est comme un poisson dans l’eau et ne sait plus où donner de la tête. Les démarches d’inscription terminée sa maman la rejoint, elles lisent ensemble un moment et vient le moment d’emprunter des documents. La choupinette a fait le plein et tient un livre sur son cœur, celui qu’elle avait repéré la semaine d’avant mais pas pu emprunter faute de carte. Sa maman lui réexplique le fonctionnement : elle doit me donner les livres, je les enregistre sur sa carte et elle peut les emporter chez elle pour quelque temps, ensuite elle me les redonnera et pourra en reprendre d’autres.

La puce a l’air d’avoir tout compris, elle me tends le livre avec un grand sourire et me précise très sérieusement « pleure pas je te les redonnerai tes livres » ….

Vraiment adorable ! 

Q : Envoyez-nous une photo de ce qu’on voit par une des fenêtres de votre bibliothèque.
D’un côté la cour du Centre de loisirs d’où je peux voir et entendre les loulous les mercredis après-midi et c’est assez sympa. De l’autre la rue avec ses commerces (ma bib de quartier est dans une ancienne mairie)

Merci encore pour toutes ces réponses complètes ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *