Bibliothèque de l’Ile d’Ouessant

Cette minuscule bibliothèque, nous l’avons visitée complètement par hasard, au gré de nos pérégrinations. L’île sur laquelle elle se trouve est déjà en soi au bout du monde, caillou perdu à l’ouest du continent européen, battu par les vents une bonne partie de l’année (et quand nous parlons de vent, ce n’est pas peu dire, foi de Macareux…). Revenons à nos moutons — qui sont nombreux et noirs à Ouessant, mais je m’égare à nouveau…
La bibliothèque d’Ouessant, située dans la commune principale, Lampaul, se trouve nichée au sein du collège de l’île. Elle se réduit à deux petites pièces, dont l’une est consacrée au fond jeunesse, parsemé de coussins comme il se doit. À un concours des plus belles bibliothèques, celle d’Ouessant ne remporterait certes pas le premier prix. Les rayonnages sont vétustes, le mobilier n’est guère joli et est surtout daté, la signalétique est dépareillée.

Mais pourtant j’ai apprécié trouver ce petit coin de lecture ici, alors que je ne m’y attendais pas. La bibliothécaire nouvellement recrutée, Claire, consacre toute son énergie à essayer de relancer l’activité de la bibliothèque et enchaîne les projets : heure du conte, animations pour les plus jeunes, bourse aux livres, grosses commandes de livres pour renouveler le fonds et le rendre plus attractif… Le public adulte n’est pas encore au rendez-vous (en tout cas quand nous sommes venus, l’été dernier) mais cela viendra peut-être avec le temps. Permettre aux voyageurs et touristes d’emprunter – actuellement seuls les résidents de l’île le peuvent – serait une idée. Quoi de plus agréable que d’emprunter un beau livre consacré à l’histoire de l’île et d’aller le lire bien au chaud au pub voisin en attendant que le vent tourne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *