La médiathèque Françoise Sagan

Logo de la médiathèque Françoise Sagan
Logo de la médiathèque Françoise Sagan

La médiathèque Françoise Sagan, c’est d’abord une claque visuelle. Un îlot d’exotisme en plein Paname.

Et pourtant, si nous étions à deux pas du bruissant marché couvert Saint-Quentin, le dédale de rues vides et grises qui nous amena à la médiathèque n’avait pas d’âme particulière. Elle n’était même pas correctement indiquée.

Mais une fois franchi le seuil… La médiathèque Sagan est de la même pâte que ces maisons d’un Maroc fantasmé, avec des murs sobres qui abritent un patio majestueux, à la végétation luxuriante. A l’intérieur, des palmiers, des parterres aux formes géométriques. Les lignes de l’architecture sont superbes. Des rideaux et la couleur chaude des pierres adoucissent le trait. Les bibliothécaires ne s’y sont pas trompés en exprimant leur souhait que cela soit ce trait distinctif du lieu qui soit retenu comme trame pour le logo.

La Prison Saint-Lazare - Cour 2ème section
« La Prison Saint-Lazare – Cour 2ème section ». Photographie. Paris, musée Carnavalet.

 

Un lieu bien particulier par ailleurs, chargé d’une histoire pas très gaie.

Avant d’accueillir des livres, le bâtiment fut une léproserie au Moyen-Âge puis saint Vincent de Paul y abrita les enfants trouvés. Il devint ensuite, tour à tour, une prison, un centre médical et carcéral pour prostituées et un hôpital jusqu’en 1998.

 

 

La médiathèque a beau étaler ses collections sur cinq niveaux, à aucun moment nous ne serons perdus. La signalétique est exemplaire, fraîche, joyeuse et très esthétique.

Pour le plus grand bonheur de Macareuse, une belle étagère thématique sur le thème des aventures d’un petit sorcier bien connu trône dans le hall d’accueil, à l’occasion d’ Halloween.

L’espace qui nous a le plus plu est sans conteste la salle du rez-de-chaussée, à la fois salle d’actualités, de nouveautés, d’accueil du public et où se tient une expo temporaire sur les albums jeunesse dans la Russie soviétique, à l’occasion du centenaire de la Révolution d’Octobre : « Chapeau, Russie ! ».

Ah oui, j’ai oublié de préciser que la médiathèque F. Sagan est le conservatoire du fonds historique de l’Heure Joyeuse, ce réseau précurseur dans l’histoire des bib jeunesse. Ces expos temporaires sont donc l’occasion de montrer au public ces fonds incroyables, mais les collections sont également présentées un peu partout dans la médiathèque, avec un travail remarquable fait sur la médiation. Dans le cadre de cette expo, on découvre donc les fameux « 100 livres » que le parti communiste recommandait de lire à ses enfants pour en faire de bons petits citoyens. A ce sujet, un bon article ici.

Revenons à notre rez-de-chaussée. Un bébé pleure, une fillette réalise elle-même ses prêts sur l’automate, des bibliothécaires inscrivent les nouveaux et conseillent, des messieurs lisent la presse, une ado toute enthousiaste montre à sa mère l’étagère potteresque, des enfants fouillent parmi les livres liés au thème de l’expo : une joyeuse ambiance.

La salle des tout-petits (il y en a une autre pour les "moyens et les grands")
La salle des tout-petits (il y en a une autre pour les « moyens et les grands »)

Partout, des poufs, des fauteuils en rotin très confortables (les macareux ont testé pour vous) pour la lecture ou la sieste. Ici chacun fait ce qu’il veut, quand il veut. On peut jouer du piano (avec un casque, ce qui est très curieux à regarder), on peut même MANGER ! dans un espace prévu pour certes, mais cela est tellement rare en bibliothèque qu’il convient de le souligner.

Une « boîte à dons » remplie de revues et de bodys pour bébés et un tableau rempli d’annonces de cours de guitare ou d’espagnol se trouvent d’ailleurs dans cet espace. En somme, la bibliothèque vit avec et au rythme de son quartier.

En vrac, parmi les petites choses qui nous ont plu :

une énorme collection de DVD (que l’on peut par ailleurs regarder sur place), le bel espace de travail de la mezzanine où ont élu domicile les lycéens et étudiants, les tablettes dans le fonds jeunesse où des applis sympas sont présentées chaque semaine, les espaces modulables  avec leurs grands rideaux gris et leurs cloisons mobiles, les chaises et tables très « Arts déco » de l’Heure Joyeuse, le beau fonds de BDs, le mobilier hyper fonctionnel qui s’inspire de ce que l’on trouve en librairie et la vue sur les toits de Paris !

Quelques infos pratiques parce que nous espérons vous avoir convaincu d’aller y faire un tour !

https://mediathequeducarresaintlazare.wordpress.com/                                                                                                             8 rue Léon Schwartzenberg – 75010 Paris

Métro : Gare de l’est, lignes 4, 5, 7 (Sortie 8 Bld de Magenta)  / Bus : Gare de l’est, lignes 30, 31, 32, 35, 47

 

 

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *